Pour un aide sociale durable

Le 19 mai, les bernoises et les bernois voteront sur la loi sur l’aide sociale. Ils devront choisir entre une coupure de l’aide sociale et le projet populaire «Pour une aide sociale efficace» soutenu également par le PEV permettant de ramener les personnes dans le marché du travail et les protégeant de la pauvreté. Ces réductions ont des conséquences graves pour les personnes concernées.

Contre la volonté du PEV, la majorité du Grand Conseil 2018 a décidé de réduire l’aide sociale pour les besoins élémentaires de 8 %. En raison de cette décision, la minorité des députés du Grand Conseil, dont le PEV, a récolté plus de 16000 signatures en faveur du projet populaire «Pour une aide sociale efficace». Ainsi, une famille de quatre personnes dispose encore de 5 francs par jour et par personne pour se nourrir. De nombreux enfants et de jeunes sont également concernés par ces réductions, en effet, un tiers des personnes bénéficiaires de l’aide sociale sont des mineurs.

Le projet populaire est plus durable

 

Avec ce projet populaire, le comité «Pour une aide sociale efficace» souhaite opposer des mesures efficaces aux réductions:

  •  formations continues ciblées pour les bénéficiaires de l’aide sociale afin que ceux-ci puissent (ré)insérer le marché du travail;
  • collaboration plus étroite entre l’économie, les services sociaux et les cantons afin d’intégrer les personnes de manière plus rapide et avec plus de succès;
  • les personnes en fin de droits ayant plus de 55 ans doivent, après un minimum de 20 années de travail rémunéré, être soutenues à la hauteur des prestations complémentaires afin de les protéger de la pauvreté;
  • autres soutiens en fonction des approches mises en place par la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS).

Le projet populaire permet d'économiser des coûts
La coupure décidée par la majorité des députés du Grand Conseil permet certes des économies à court terme, mais ne permet pas de réduire le nombre de bénéficiaires de l’aide sociale. Le projet populaire, quant à lui, permet à plus de personnes de retrouver une place de travail. Cela aide directement les personnes concernées et permet de plus, année après année, d’économiser des montants importants.

Barbara Streit-Stettler, députée au Grand Conseil, Berne

Lors de l'assemblée du 4 avril 2019 les délégués du canton Berne ont décidé comme suit:

Loi sur l'aide sociale:
Projet du Grand Conseil: NON
Projet populaire: LIBERTE DE VOTE
Question subsidaire: PROJET POPULAIRE