EN DIRECT DU GRAND CONSEIL: Une session d'automne riche et variée

Von Medien über Wirt­schaft und Jus­tiz bis zu Sozia­lem behan­delte das Kan­tons­par­la­ment in der Herbst­ses­sion eine Fülle von aktuel­len Fra­gen.

Une ses­sion d’automne riche et variée

Des médias au social en pas­sant par l’économie et la jus­tice, le par­le­ment can­to­nal a traité une mul­ti­tude de ques­tions d’actualité lors de cette ses­sion d’automne.

La révi­sion de la loi sur l’information a été adop­tée : à l’avenir, les médias pour­ront être sou­te­nus indi­rec­te­ment. Phi­lippe Mes­serli avait plaidé, mal­heu­reu­se­ment en vain, pour que l’option d’une aide directe reste ouverte et que la capa­cité d’action ne soit pas inuti­le­ment limi­tée.

Katja Streiff s’est enga­gée à atti­rer des pro­fes­sion­nels d’autres métiers vers l’enseignement. Une motion en ce sens a été adop­tée sous forme de pos­tu­lat. Les per­sonnes de plus de 30 ans devraient ainsi avoir la pos­si­bi­lité de se recon­ver­tir dans l’enseignement.

Une inter­ven­tion de Tabea Bossard-Jenni deman­dait de renon­cer aux embal­lages super­flus dans le com­merce de détail. Mal­heu­reu­se­ment, le Grand Conseil l’a reje­tée de jus­tesse par 71 voix contre 70.

La Sec­tion IV de la Com­mis­sion de jus­tice s’occupe du recru­te­ment des juges. Mar­gret von Ber­gen effec­tue un pré­cieux tra­vail de fond pour recru­ter des juges qua­li­fiés et com­pé­tents et les pro­po­ser à l’élection par le Grand Conseil.

Hans­pe­ter Stei­ner a défendu la motion de l’ancienne dépu­tée Chris­tine Grogg inti­tu­lée « Mise à dis­po­si­tion d’un finan­ce­ment appro­prié pour les ser­vices d’aide aux vic­times de vio­lence indé­pen­dants de l’État ». Cette motion a été adop­tée sous forme de pos­tu­lat.

Mar­kus Wen­ger s’est engagé en faveur de l’aide d’urgence accor­dée aux deman­deurs d’asile débou­tés. Le Conseil-exécutif a répondu à cer­taines recom­man­da­tions de la Com­mis­sion natio­nale contre la tor­ture. L’aide d’urgence a été aug­men­tée de 8 à 10 francs/jour.

Une inter­ven­tion par­le­men­taire vou­lait « de meilleures condi­tions de tra­vail pour les employés agri­coles ». Selon Tom Ger­ber, l’acceptation de cette demande, en soi jus­ti­fiée, aurait tou­te­fois entraîné une dégra­da­tion mas­sive de la situa­tion de tra­vail pour les employeurs face à leur per­son­nel.

Simone Leuen­ber­ger s’est pro­non­cée en faveur de projets pilotes dans le domaine de l’aide sociale afin d’étudier les effets du nombre de cas pris en charge sur la qua­lité de l’accompagnement et du conseil des béné­fi­ciaires de l’aide sociale. La motion a été adop­tée.

Bar­bara Stotzer-Wyss s’est expri­mée avec suc­cès en faveur de la révi­sion de la loi sur les impôts, qui apporte des amé­lio­ra­tions pour les inves­tis­se­ments dans l’énergie solaire et per­met une déduc­tion pour la garde des enfants par des tiers jusqu’à 16 000 francs.

Hans­pe­ter Stei­ner, député, Boll