Hauts et bas de la session de printemps

Le Grand conseil a ins­crit dans la loi sur le com­merce et l’industrie l’égalité de trai­te­ment entre la ciga­rette élec­tro­nique et les pro­duits de tabac clas­siques (inter­dic­tion de publi­cité, vente au plus de 18 ans et pro­tec­tion face à la fumée pas­sive). Ces mesures impor­tantes en matière de pré­ven­tion et de pro­tec­tion de la jeu­nesse ont été requises en 2018 par une inter­ven­tion du PEV.

Cette demande va tou­te­fois être repor­tée, car la majo­rité sou­haite paral­lè­le­ment libé­ra­li­ser les heures d’ouverture des maga­sins. La motion, sou­te­nue par la majo­rité du Par­le­ment, pour des aires de jeux et des zones sco­laires sans fumée a éga­le­ment été sou­mise par le PEV.

De manière un peu sur­pre­nante, le droit de vote à 16 ans a éga­le­ment obtenu une majo­rité. Pour le groupe PEV, il est conce­vable d’éveiller ainsi l’intérêt des jeunes pour la poli­tique après la sco­la­rité obli­ga­toire.

Le groupe PEV a eu moins de suc­cès avec l’intervention d’Hans Kip­fer qui visait à redis­tri­buer les res­sources du Fonds de cou­ver­ture des pics d’investissement. Par 92 voix contre 49, la majo­rité du conseil ne sou­haite pas pro­cé­der à des coupes finan­cières dans le bud­get d’assainissement de la cir­cu­la­tion entre Burg­dorf – Ober­burg – Hasle («Accès à l’Emmental»), qui est bud­gé­tisé à envi­ron un demi-milliard de francs, au béné­fice du cam­pus de for­ma­tion Tech Burg­dorf.

Le nou­veau bâti­ment du ser­vice de l’Office de la cir­cu­la­tion rou­tière et de la navi­ga­tion à Müchen­buch­see, devant coû­ter plus de 100 mil­lions de francs, a été sou­tenu par le Par­le­ment. La majo­rité du PEV a voté contre.

Une inter­ven­tion, deman­dant une pas­se­relle reliant les nou­veaux quais 49/50 de la gare de Berne à la Stadt­bachs­trasse, a été sou­te­nue par le groupe PEV puis clai­re­ment approuvé par le Par­le­ment. L’intervention de Mar­kus Wen­ger, qui vise à conti­nuer à auto­ri­ser les billets dégrif­fés dans la nou­velle région tari­faire de l’Oberland ber­nois, a éga­le­ment obtenu une nette majo­rité.

Le point cen­tral du litige autour de la légis­la­tion fis­cale a été l’augmentation des déduc­tions pour les frais de garde par des tiers. Le groupe PEV, en col­la­bo­ra­tion avec l’UDC et le PS, a opté pour 12000 francs au lieu des 8000 actuels.

En matière de déter­mi­na­tion des valeurs offi­cielles, la majo­rité, par 77 voix contre 73, l’a emporté mal­gré la résis­tance achar­née du PEV, des Vert ’libé­raux et des Verts. Cette valeur trop faible défi­nie déli­bé­ré­ment risque d’être reje­tée ulté­rieu­re­ment par le Tri­bu­nal fédé­ral. Embar­ras­sant pour le can­ton de Berne.

Ruedi Löf­fel, député au Grand Conseil, Mün­chen­buch­see