2019 – Année électorale et année du centenaire du PEV

[Translate to Französisch:]

[Translate to Französisch:]

En 2019, le PEV Suisse et le PEV du Can­ton de Berne fêtent leur cen­te­naire! En 1919, le ber­nois Arnold Mug­gli devint le pre­mier pré­sident cen­tral du PEV Suisse et a lar­ge­ment contri­bué à la créa­tion du parti can­to­nal ber­nois.

Dans une période marquée par une grande détresse sociale et une forte pola­ri­sa­tion, Mug­gli a estimé qu’une poli­tique se situant entre capi­ta­lisme et socia­lisme devait exis­ter. Il a nommé cette alter­na­tive du centre le «che­min chrétien-pratique».

Sous l’égide de la sec­tion de la ville de Berne, le PEV a, en 1919, par­ti­cipé pour la pre­mière fois aux élec­tions du Conseil natio­nal. Arnold Mug­gli, ainsi que six autres hommes (dont deux can­di­dats du Jura ber­nois!) se sont pré­sen­tés aux élec­tions. La grande détresse sociale due à la pre­mière guerre mon­diale ainsi que la confron­ta­tion entre les forces socia­listes et bour­geoises, qui débou­cha en novembre 1918 à une grève géné­rale et a qua­si­ment mené la Suisse au bord de la guerre civile, ont été un signal d’alarme pour ces hommes. En tant que chré­tiens, ils ne vou­laient plus se taire et être les «silen­cieux dans le pays», mais «recher­cher le meilleur pour l’Etat» en se basant sur l’Evangile.

Dans son appel aux urnes de 1919, le PEV Berne déplo­rait le maté­ria­lisme nocif condui­sant à la supré­ma­tie de l’argent et à la haine de classes. Paral­lè­le­ment, il pré­sen­tait une alter­na­tive: «Le ter­reau prévu par Dieu pour une union natio­nale pros­père est l’Evangile de Jésus Christ, dont l’enseignement prin­ci­pal est: amour, vérité, jus­tice et conci­lia­tion».

Comme il y a 100 ans, la poli­tique actuelle est éga­le­ment marquée par la pola­ri­sa­tion, les blo­cages et l’égoïsme. Le PEV, hier comme aujourd’hui, tente de résis­ter grâce à une poli­tique orien­tée sur les valeurs et les solu­tions. Les valeurs chré­tiennes, que le PEV défend depuis sa fon­da­tion n’ont rien perdu de leur actua­lité et sont plus essen­tielles que jamais pour le déve­lop­pe­ment pros­père de notre pays.

Le PEV de 1919 n’avait pas récolté suf­fi­sam­ment de voix dans le Can­ton de Berne afin de gagner un siège au Conseil natio­nal, contrai­re­ment au PEV du Can­ton de Zurich. L’entrée au Par­le­ment natio­nal ne se fit qu’en 1967. Depuis, le PEV Berne a été repré­senté de manière inin­ter­rom­pue au sein du Conseil natio­nal. Cela ne signi­fie pour autant pas que le siège de Marianne Streiff sera assuré lors des élec­tions du 20 octobre. En rai­son du déve­lop­pe­ment démo­gra­phique, les obs­tacles pour un man­dat sont bien plus dif­fi­ciles à sur­mon­ter aujourd’hui. Alors qu’en 1967, le Can­ton de Berne avait droit à 33 sièges sur 200, aujourd’hui 24 seule­ment lui sont attri­bués. Tou­te­fois, nous pou­vons y par­ve­nir. Ensemble! Afin que l’année élec­to­rale devienne une réelle année de célé­bra­tion. Pour le PEV et pour la béné­dic­tion de notre pays!

Phi­lippe Mes­serli, Co-Secrétaire géné­ral PEV BE

Le 4 mai 2019 aura lieu la grande célé­bra­tion du cen­te­naire du PEV can­ton de Berne à l’Hôtel de Ville de Berne. Venez fêter avec nous!